Tous les articles par Mamyvonne

Maman, qu’est-ce qu’on mange ?

Quelle maman n’a pas entendu cette phrase au moins une fois par jour ? Même au Sri Lanka nos 3 petites têtes blondes n’échappent pas à la règle.
Le plat national est bien sûr le riz & curry car le riz est l’aliment de base dans la cuisine. Dans les restos Sri Lankais il est servi à volonté pour une poignées de roupies. Bien sûr ce plat est impossible pour nous car trop épicé.
Ce que l’on trouve facilement : le Dahl (purée de lentilles), les Hoppers qui ressemblent à des crêpes à base de farine de riz. On peut y ajouter un œuf et cela devient un Egg hopper.
Nous trouvons aussi le Dosa qui est une fine crêpe garnie de légumes souvent très poivrés.
Pour notre bonheur, des boulangeries dans les villes font un excellent pain de mie qui ressemble à notre pain français.
Cependant il nous arrive de déguster le Rotti. Non ce n’est pas un plat de viande mais un pain plat cuit sur une plaque chaude et servi avec une garniture sucrée ou salée.
Enfin le plat préféré de papi et mami est le Kotthu qui est un pain rotti émincé et sauté avec des légumes hachés très fins. Notre leitmotiv dans les petits restaurants est toujours « NO SPICY » (pas d’épices) mais les cuisiniers n’ont pas la même notion que nous et pour eux le poivre n’est pas une épice et ils ont toujours la main lourde !
Soizick a aimé le Lamprai qui est un plat de riz et légumes cuits avec du piment et servi dans une feuille de bananier.
Les Sri Lankais eux préfèrent les plats qu’ils appellent les Devilled et devil c’est le « diable » et le diable c’est « le feu » . Sont appelés « devilled » tous les plats très épicés. Il est évident que ces plats ne sont pas pour nos palais. Les pâtisseries peu nombreuses sont à base de noix de coco et de farine.
Mais bien sûr des Pizzas Hut se trouvent dans toutes les grandes villes et les bons Hamburgers Américains aussi !
Dans la plupart des Guest House nous prenons un petit déjeuner pain-beurre-confiture avec parfois des crêpes sucrées accompagnées de thé et beaucoup de fruits nous sont proposés. En effet nous faisons une cure d’excellentes petites bananes, de pastèque, de mangue, de papaye et d’ananas.
Régal pour nos palais, bon pour la ligne et heureux antidote au riz !

Voyager en train au pays du thé

Un des moyens le plus sûr pour voyager au Sri Lanka est sans conteste le train .  C’est un excellent moyen de transport pour l’ambiance dans les wagons et la beauté des paysages que l’on traverse. On nous avait conseillé de nous rendre de Kandy à Ella pour admirer La route du thé. Bien que nous ayons voulu réserver 4 jours à l’avance impossible d’avoir une place en 1ère ou en seconde. Les places sont prises d’assaut et les réservations sont ouvertes 45 jours à l’avance (comme pour notre TGV) mais la comparaison s’arrête là !…  En effet sur  le conseil de notre hôte nous avons décidé d’essayer la 3éme classe que l’on peut prendre sans réservation. Arrivés à la gare notre sommes surpris de voir autant de monde sur le quai. A l’arrivée du train, le wagon était bondé avec des personnes sur le marchepied extérieur. Pourtant il va falloir entrer malgré nos gros sacs. On pousse, on pousse encore, on se faufile et finalement, pas sans mal, nous sommes tous rentrés. Cette fois le wagon est plein à craquer. Eh non ! car à la gare suivante il y en aura autant à monter. Pour avoir une place assise, il va falloir « lorgner  » la personne qui est susceptible de descendre et commencer à « grignoter » la place. En effet, nous devons parcourir 180 kms en 7 heures !
Certes nous avons le temps d’admirer la nature et les femmes qui cueillent le thé dans la montagne car le train prend son temps et s’arrête à chaque petite gare. Sur ce trajet, les marchands ambulants pensent régulièrement à nos estomacs : cacahuètes, oranges, biscuits, crevettes et poissons (accompagnés de l’odeur) nous sont  proposés pour quelques centimes d’euros.
Cerise  sur le gâteau, ce trajet de 180 kms nous est vendu pour 130 roupies pour les adultes soit 75 centimes d’euros et moitié moins pour les enfants !
A ce prix on ne peut pas avoir la vitesse et le confort.