Archives de catégorie : Malaisie

Une journée avec Ivy à KL

Ivy, amie d’un ami : Sacha, est venue à Nantes en Septembre 2015. Nous avons pris contact avec elle pourlui demander de nous guider dans la capitale de Malaisie : Kuala Lumpur (abrégé : KL).
Rendez-vous pris dans notre bel appartement situé au 43e étage, avec une piscine, elle est venue avec ses amis Rachel et Christophe car nous avons eu besoin de deux voitures pour nous balader.
Premier lieu, direction 20 km nord, la grotte de Batu. Sur place, une immense statue en or se dresse devant l’entrée de la grotte. Un lieu sacré par les hindous, un pèlerinage s’y tient une fois par an.
Déjà midi, nous nous dirigeons vers un restaurant de renommée mondiale : KFC avec ses 95% d’employés sourds. Nous étions étonnés de voir l’aisance des échanges entre les vendeurs et les clients. Les incidents sont minimes. Ce restaurant a été sponsorisé par « Community Care ».
Après avoir été rassasiés , à notre demande, nous filons vers le sud de KL pour voir une association de formation en Langue des Signes : RC Deaf Missions. Cette structure est dirigée par Agnès (E) qui a pour ambition de développer le BIM (langue des signes malaisienne). Nous en profitons pour lui remettre le drapeau « Sign Union Flag »afin de la remercier de sa combativité pour les malaisiens sourds.
Pour l’heure du goûter (à 19h !), nous retournons au centre-ville chez l’enseigne Starbucks. Ce café tenu exclusivement par des sourds (sauf le dirigeant) est un exemple à suivre pour les gens qui souhaitent tenir un fast-food en France. Nous pensons essentiellement à Imane et Kanyaman qui ont pour ambition de créer un restaurant « La Papotière » sur Nantes, nous espérons que ce projet verra le jour.
Enfin, pour finir la journée, nous mangeons dans un resto local avec d’autres amis à Ivy qui sont venus nous rejoindre. Nous avons causé (de tout) jusqu’au bout de la nuit ! Non, jusqu’à 1h du mat’, nous sommes tout de même raisonnable ! 😉

Sekolah Pendidikan Khas

Sous le conseil d’Ivy, une sourde de Kuala Lumpur, nous préférons visiter l’école de Penang qui est la plus ancienne de Malaisie. Dans ce pays, il y a seulement 5 écoles et celle de Penang est la seule à proposer l’internat. C’est pour cela qu’à Penang, nous pouvons trouver des élèves venant du sud de la Malaisie.
Avec ses 160 élèves, la majorité reste au sein de l’école même pendant les week-end. Ils ne rentrent généralement que durant les vacances scolaires. En France, dans les années 50-80, le système était le même.
A l’accueil, les personnels étaient surpris que nous soyons tous sourds et ne connaissions pas le BIM (Langue des Signes Malaisie). Finalement, sans trop mal, nous arrivons à communiquer avec l’ensemble des personnels entendants qui utilisent la langue des signes pour enseigner aux élèves.
Nous passons de classe en classe (histoire, géographie, science, anglais avec la méthode SEE, etc.), nous nous arrêtons dans une  belle bibliothèque pour demander la signification du SEE (Sign Exact English). Cette méthode, très particulière, consiste à enseigner l’anglais avec le signé. L’échange oral se fait en ASL. Le professeur doit être compétent en anglais et ASL.
Pour résumer, les élèves sont quadrilingues (malaisien, BIM, anglais et ASL) depuis le début de la scolarisation à l’âge de 5 ans !
Malgré cela, la majorité des élèves ne continuent pas le parcours à l’université faute d’accessibilité et de budget.
A la fin, notre guide nous propose de manger avec les élèves, une première. Ce fut un bon moment de convivialité, de partage et d’humeur joyeuse ! Les échanges n’ont pas été un frein pour chacun d’entre-nous car nous sommes plurilingues.

George Town

Par bateau de Langkawi, nous arrivons sur une autre île bien plus grande : Penang avec pour ville principale : George Town.
A notre arrivée, deux immenses paquebots de croisière nous accueillent dans une atmosphère bien différente de Langkawi.
Des gratte-ciels en bord de mer, nous n’avons pas vu cela depuis bien longtemps, en fait depuis Auckland en Nouvelle-Zélande.
Nous avions initialement prévu de séjourner deux jours à George Town, ville étape pour voir l’école des sourds, finalement nous sommes restés 5 jours. La ville est tellement attrayante par sa culture, sa gastronomie, son histoire, et bien d’autres.
Au premier soir, Aaron (S) nous accompagne dans un « food-court » : c’est un lieu, généralement une place, où tous les stands proposent diverses nourritures locales. Que de bons repas !
Le lendemain, nous enfilons nos baskets pour faire un tour de 7 km dans « Street Art » avec pour thème les 3 H (Humour, Héritage et Histoire), vraiment passionnant pour la découverte de la ville cosmopolite et vivante.
Puis rebelote, nous retournons faire un tour avec une visite à Chew Jetty (vieux port avec des maisons sur pilotis) et Little India.
Nous profitons du dernier jour pour nous évader dans la nature, au National Park, pour faire une randonnée de 11 km dans la jungle. A part la petite déception de ne pas pouvoir nager à cause des méduses, nous avons apprécié la visite d’ un centre de réhabilitation des tortues.

Langkawi

De Thaïlande, nous avons pris le « speed-boat » pour accoster à Kuah (ville principale de Langkawi) en Malaisie. Après un passage douanier, nous avons loué une maison sur l’île, grande comme l’île de Man.
Après deux jours de plage, totalement différente de celle de Siam, nous avons fait un randonnée de 9 km avec des dénivelés importants vers le mont Cunung Mat Cincang. Lors de cette excursion, nous nous sommes baignés dans une eau bien fraiche avec des toboggans naturels au pied d’une chute d’eau (Seven Well). A midi, à la surprise générale, un singe est venu nous voler deux cuisses de poulet, à la vitesse de l’éclair ! Alors, un gardien nous a aidés à mettre un tigre en peluche, et c’est efficace ! Les singes ne reviennent plus !
En fin de partie, nous avons visité « 3D Art », avec des illusions, c’est amusant. Au coucher du soleil, nous sommes montés en téléphérique au sommet du plus vieux rocher d’Asie (formation rocheuse créée il y a 550 millions d’années).
Sur Langkawi, il y a un parc national préservé par l’UNESCO : Kilim Geoforest Park. Avec un ticket-boat de deux heures, nous nous sommes baladés pour voir les mangroves, les grottes, la ferme aux poissons, les chauves-souris, les aigles et surtout un animal vieux de 450 millions d’année : le Limulidae (crabe fer à cheval).