Archives de catégorie : Information

J-1 : Nos sacs à dos sont prêts !

Demain, lundi, nous allons décoller de Nantes pour le Pérou, à Lima, premier pays de notre tour du monde.
Après de longue préparation, nos sacs à dos sont enfin prêts ! Nous emmènerons 6 sacs au total :
– 1 sac à dos pour Emmanuel (70 litres, poids : 16,2 kg)
– 1 sac à dos pour Soizick (50 litres, poids : 11,2 kg)
– 1 sac à dos pour Nolan (40 litres, poids : 6,7 kg)
– 1 sac de randonnée pour Kenaïg (22 litres, poids : 5,6 kg)
– 1 sac de randonnée pour Awenna (20 litres, poids : 3,6 kg)
– le 6e sac est pour toute la famille, il servira à transporter l’appareil photo, quelques vêtements de secours et de l’eau pour les petites excursions.
Pour le poids total, cela fera environ 49 kg à transporter ! On aura beaucoup essayé de réduire la balance. Comme disait Montesquieu « le mieux est l’ennemi du bien » et donc, nous nous arrêtons de faire mieux !
En suivant les conseils du TourDuMondiste, nous avons retenu la leçon qu’il est important de respecter la règle des 15-20% pour nos sacs, c’est-à-dire de ne pas dépasser ce pourcentage par rapport à nos poids initiaux (10% pour les enfants).
Ces derniers temps, nous avons beaucoup reçu de messages nous souhaitant un très bon voyage. On les remercie tous pour leur gentillesse.

Nos chaussures de randonnées…

Article dans Ouest-France

Ils voyagent en langue des signes

Emmanuel, Soizick et leurs enfants Nolan, Kenaïg et Awenna sont sourds. Lundi 6 août, cette famille de Bouguenais s’envolera de Nantes pour un tour du onde de dix mois.

L’histoire

Faire un tour du monde en famille ? Un projet devenu presque banal… Sauf quand on est une famille de sourds.
Ils sont cinq : Soizick (41 ans), Emmanuel (37 ans), Nolan (12 ans) Kenaïg (10 ans) et Awenna (8 ans).
Ils s’envolent dans quelques jours pour un périple de dix mois. Le voyage débutera avec l’Amérique latine, l’Océanie, puis l’Asie du Sud-Est et enfin l’Afrique du Sud en juin 2019.

Un projet de dix mois, imaginé il y a neuf ans

En 2009, Emmanuel et Soizick réfléchissent à leur futur. Ces globe-trotter ont passé leur jeunesse à voyager dans le monde entier. Ils se sont ensuite installés à Bouguenais, pour élever leurs enfants. Ils travaillent, Emmanuel est technicien informatique et Soizick est formatrice en langage des signes.
Mais le couple rêve encore de grands espaces. Ils songent alors à un tour du monde en famille. La surdité ? Ce n’est pas une barrière pour eux. « En Afrique du Sud, par exemple, les gens arrivent à communiquer avec 23 langues différentes, alors on y arrivera bien aussi ! » assure Emmanuel.
Pendant sept ans, ils préparent leur voyage et économisent. En 2016, ils annoncent leur grande décision à leurs enfants et à leur entourage. Malgré la petite appréhension de quitter leurs copains d’école, les enfants sont ravis.
Les parents se chargeront de l’éducation des enfants, à l’aide de manuels qu’ils emporteront dans leurs sacs. « On va suivre le programme, mais je pense qu’ils apprendront bien plus en faisant le tour du monde qu’en allant à l’école », explique le père de famille.
À une quinzaine de jours du grand départ, l’excitation fait oublier les petits tracas du début. « Les enfants sont ravis. J’ai hâte de leur montrer les paysages de Nouvelle-Zélande, les temples d’Asie, l’île de Pâques », se réjouit Emmanuel.

À la rencontre des écoles de sourds

Soizick et Emmanuel tiennent à se rendre dans les écoles de sourds dans les pays qu’ils traverseront. « En France, les écoles de sourds se font rares et je trouve ça dommage. Dans d’autres pays, il en existe encore, où les gens communiquent vraiment en langage des signes, je veux montrer ça à mes enfants. » explique Emmanuel.
La famille s’envolera lundi 6 août pour sa première étape: Lima, au Pérou.

Ouest-France
par Océane THÉARD
publié le 22/07/2018
voir l’article sur le site

Article dans France 3

Une famille sourde, originaire de Nantes, part autour du monde !

C’est la dernière ligne droite pour Soizick, Emmanuel et leur trois enfants. Le grand départ aura lieu le 6 août. Direction l’Amérique du Sud.
Pendant 10 mois, ils vont partir à la découverte de cultures, de modes de vie et d’enseignements sourds différents…une leçon de vie à l’échelle mondiale !

Sur le calendrier familial, Nolan, Kenaïg et la petite dernière Awenna, cochent scrupuleusement les jours et comptent avec impatience ceux qui les séparent encore du 6 août, date à laquelle ils embarqueront pour une aventure qui risque bien de bouleverser leur vision du monde.

Les trois enfants sont forcément très excités à la perspective de ce tour du monde, un peu anxieux aussi. « Je leur ai montré le blog d’une famille originaire de Lorient. Ils sont 5 comme nous, et sont partis il y a un an faire un voyage un peu comme le nôtre (la seule différence c’est qu’ils sont entendants!). Nous avons pu voir comment ils vivaient cette aventure au quotidien, et ça a permis de rassurer tout le monde ! » explique Emmanuel Lucas, leur papa.

À l’origine de ce projet familial, Emmanuel, 36 ans et Soizick, 40 ans. Tous deux sont sourds, ce qui ne les a jamais empêché de voyager, bien au contraire. Cet appétit de découverte et d’ouverture sur le monde, ils ont souhaité le transmettre et le partager avec leurs enfants.

« Le but de ce voyage, précise Emmanuel, c’est de montrer à nos enfants qu’il existe d’autres manières de vivre et d’autres méthodes d’éducation dispensées aux enfants sourds à travers le monde. Ils connaissent bien sûr le système éducatif français, mais il nous semble important qu’ils appréhendent le fonctionnement des écoles partout dans le monde ».

La petite famille envisage donc, partout ou elle ira, d’aller rendre visite aux enfants et aux enseignants des écoles sourdes et aux associations, de s’imprégner de la langue des signes de chaque pays, de partager avec les habitants un quotidien bien différent de celui qu’ils vivent à Bouguenais.

À quelques jours du départ, à part quelques bricoles, l’essentiel de leur voyage est organisé. « Nous avons réservé des lieux d’hébergement à chaque fois que nous arriverons dans un pays, ensuite on se débrouillera pour rencontrer des gens, on verra sur place. Pour nos déplacements, on les fera sac à dos, avec nos pieds et les moyens locaux, sauf pour deux pays, où nous avons déjà réservé des véhicules… ça fait partie du jeu! ».

Avec une bonne dose d’enthousiasme et une solide expérience des voyages, le couple ne redoute aucune des 15 étapes prévues…à part peut-être la communication et les échanges…en Nouvelle-Zélande !

« Vous savez, dans la plupart des pays que nous allons visiter, il y a parfois une vingtaine de langues officielles, en Afrique du Sud on en compte 23, au Guatemala, 21. Les gens sont donc habitués à communiquer de différentes manières, à faire des efforts et à s’adapter. Nous, nous pourrons mimer, nous exprimer par gestes et en langue des signes. En revanche, en Nouvelle-Zélande, les habitants ne parlent qu’anglais. Ça risque d’être un peu plus compliqué de se faire comprendre ! «  explique Emmanuel avec un grand sourire.

► Si vous souhaitez suivre les aventure de SENKA (Soizick, Emmanuel,Nolan, Kennaïg et Awenna), sachez que la famille écrit depuis plusieurs mois un blog en langue des signes. Sous-titré, il présente de nombreuses vidéos, notamment des enfants, et abordent plusieurs thématiques autour de la préparation de ce tour du monde.
Ce blog sera alimenté au long des dix mois de voyage pour raconter les expériences vécues dans les différents pays visités.

France 3
par Sandrine Gadet
publié le 10/07/2018
voir l’article sur le site

SIGN UNION FLAG / Drapeau de l’union des signeurs


Vous avez ci-dessous les quatre liens vers les sites internet :

Vidéo STT et voir ci-dessous le texte :

Pour le drapeau « SIGN UNION FLAG », la Fédération Nationale des Sourds de France nous a remis 20 drapeaux. Notre famille les remercie beaucoup.
Que fera-t-on de ces drapeaux ? Lors de notre voyage, nous allons essayer de les remettre aux fédérations et écoles des sourds.
Lors du Congrès Mondial des Sourds qui aura lieu à Paris en Juillet 2019, la commission tentera de valider ce type de drapeau (celui de Balard) qui représentera la communauté des sourds.
Vous avez ci-dessus les quatre liens vers les sites internet :
1/ le site internet de la Fédération (FNSF) qui explique son rôle et fonctionnement.
2/ le site du Congrés Mondiale des Sourds appellé aussi WFD avec ses programmes.
3/ la vidéo d’Arnaud BALARD qui explique en détail ses choix pour la conception du drapeau.
4/ la vidéo récente de la remise des 20 drapeaux de la part de M. Nicolas EVRARD (FNSF).
Vous voulez en savoir plus sur le drapeau sourd, regardez les explications de Kenaïg :

Coucou, bonjour à tous, aujourd’hui, je vais vous expliquer  le drapeau des sourds.
A.R.N.A.U.D. B.A.L.A.R.D. lui-même est sourd et aveugle, son signe est [Arnaud]. Il est artiste et français.
Il a inventé le drapeau pour les sourds, pour être représenté dans le monde entier.
Il a dessiné le drapeau avec une forme de mains qui symbolise la communication en Langues des Signes.
Il l’a colorié en trois couleurs qui ont chacune chacune une signification:
1/ le bleu fonçé représente la Terre et l’Humanité
2/ le jaune :  la Lumière, l’Esprit et le Savoir
3/ le bleu turquoise :  la communauté des sourds
Au revoir et à bientôt…

Les peurs…

« La peur est une émotion ressentie généralement en présence ou dans la perspective d’un danger. »

Afin de mieux préparer notre tour du monde, nous avons questionné nos enfants pour connaître leurs peurs.
Voici ci-dessous leurs appréhensions et nos solutions pour apaiser l’inquiétude…

La peur d’être malade…

Cela dépendra de la gravité de la maladie, si c’est bénin, on la soignera avec notre boîte à pharmacie.
Par contre, si c’est plus grave, on ira voir un médecin ou bien on se déplacera à l’hôpital.

La peur de dormir sans veilleuse (petite lumière)…

Nous allons pratiquement changer d’endroit tous les 2 à 7 jours. Dans la majorité des cas, il n’existe pas de volet donc on devrait avoir un peu de lumière grâce à la luminosité de l’extérieur (lune, éclairage public, etc.)

La peur de s’ennuyer…

On emmènera un jeu qui sera bien pratique pour jouer dans toutes les conditions. Les jeux de cartes, il en existe de multiples règles (bataille, crapette, cube, jeu du roi, nain jaune, rami, solitaire)
Nous pourrons aussi découvrir les jeux des pays que nous allons traverser.
En plus pendant le voyage, on ne risque pas de s’ennuyer !

La peur de ne pas aimer un repas…

Dans chaque pays, il existe une culture gastronomique. On peut toutefois manger à la carte. Fort heureusement, les enfants aiment manger les pommes de terre (Amérique du Sud) et le riz (Asie).

La peur de perdre le doudou…

On l’ attachera un crochet dans le sac à dos près de la fermeture afin de ne pas l’oublier.

La peur de ne plus avoir de nouvelles des amis d’école…

Nous noterons les adresses (mail et/ou skype) dans un carnet de contact pour pouvoir les contacter pendant notre voyage le moment voulu.

La peur de grossir pendant le voyage…

Je pense qu’on ne grossira pas, voir même l’inverse, car nous n’aurons plus l’habitude de la nourriture française. Attention à ne pas perdre trop de poids cependant car on peut tomber malade.

La peur d’avoir mal aux oreilles en avion…

Il existe plusieurs solutions pour limiter : mâcher un chewing-gum, faire des bâillements, avaler la salive, boire doucement et bien d’autre…
L’un des plus surprenants et ça fonctionne ! Mettre un tissu trempé d’eau bouillante dans le fond d’un verre et ensuite le coller contre son oreille. C’est l’astuce d’une hôtesse de l’air faite à Nolan et Kenaïg quand ils sont allés en Slovaquie !

La peur de se faire mordre ou bien de se faire piquer…

La solution immédiate est d’aller directement voir un médecin d’urgence ou bien se déplacer à l’hôpital.

La peur d’être inondé par la pluie torrentielle…

On se mettra à l’abri dans un endroit sûr et sec. Ensuite, à l’arrêt de la pluie, on vérifiera si on peut continuer le chemin sans risque.

La peur de rater l’avion…

En règle générale, il faut se rendre à l’aéroport au moins 2h à l’avance. Donc, on fera tout pour arriver à l’heure.

La peur d’abandonner la maison…

On louera la maison auprès des étudiants. Ces derniers occuperont notre maison pendant 9 mois, le temps d’un contrat bail étudiant.

La peur de se perdre dans la foule…

Si on avait un téléphone portable pour soi afin de pouvoir s’envoyer des SMS.
Ce n’est pas la solution, nous n’aurons pas de réseau cellulaire et on n’aura qu’un téléphone portable (pour se guider). Avant de se rendre dans un endroit très fréquenté, les enfants tacheront à chaque fois de mémoriser le lieu de rdv (ce qui peut être l’hôtel, le restaurant, la police, …) afin de s’y rendre en cas de perte. Nous, les parents, nous surveillerons de préférence un ou deux enfants chacun.

Search / Adress or Contact – Deaf School

Bonjour à tous les peuples du monde, je suis Soizick et j’habite en France. Certains d’entre vous me connaisse. Pour les autres, je vous informe que nous sommes une famille sourde avec 3 enfants de 8 à 12 ans. Nous allons voyager autour du monde à partir du mois d’Août 2018 pendant 10 mois.
Notre objectif est de découvrir les écoles des sourds dans le monde en s’échangeant sur la Langue des Signes, les histoires, la culture, etc.
Récemment, nous avons envoyé des mails aux différentes écoles et fédérations de sourds dans chaque pays. A ce jour nous n’avons pas eu beaucoup de réponses. Donc ,nous nous sommes dit que l’on s’adresserait à vous-même, peuple du monde. Si vous pouviez nous donner un coup de main, nous vous en serions reconnaissants.
Si vous connaissez une école de sourds, pouvez-vous nous donner le site web ou le contact de la personne qui travaille dans cette école ? Nous pourrions échanger soit par mail ou webcam.
Nous prévoyons d’aller au :
– Pérou (Lima, Arequipa et Cusco)
– Bolivie (Copacabana, La Paz et Potosi)
– Argentine (Salta, Cordoba, Buenos Aire, Bariloche, Mendoza)
– Chili (Valparaiso et Santiago du Chili)
– Nouvelle-Zélande (Auckland et Christchurch)
– Sri Lanka (Colombo et Kandy)
– Birmanie (Yangon et Mandalay)
– Thaïlande (Chiang Mai et Bangkok)
– Malaisie (Kuala Lumpur et Malacca)
– Indonésie (Denpasar)
– Hong-Kong
– Népal (Katmandou)
– Afrique du Sud (Johannesburg, Durban et Le Cap)
Dans l’attente de votre retour, on vous remercie d’avance.

Hello to all the people of the world, my name’s Soizick. I live in France. Some of you know me. For others, we are a deaf family with 3 children from 8 to 12 years old. We will travel around the world from August 2018 and for 10 months. The goal is to discover deaf schools around the world by exchanging on Sign Language, stories, culture, something else.
Recently, we sent emails to different schools and deaf federations in each country. We did not have many answers. So, we thought we would address you, the people of the world, if you can give us a hand. We will be delighted.
If you know of a deaf school, can you give us the website or the contact of the person who works in the school? We can exchange either by email or webcam.
We will go to – Peru (Lima, Arequipa et Cusco)
– Bolivia (Copacabana, La Paz et Potosi)
– Argentina (Salta, Cordoba, Buenos Aire, Bariloche, Mendoza)
– Chile (Valparaiso et Santiago du Chili)
– New Zealand (Auckland et Christchurch)
– Sri Lanka (Colombo et Kandy)
– Myanmar(Yangon et Mandalay)
– Thailand (Chiang Mai et Bangkok)
– Malaysia (Kuala Lumpur et Malacca)
– Indonesia (Denpasar)
– Hong-Kong
– Nepal (Katmandou)
– South Africa (Johannesburg, Durban et Le Cap)
While waiting for your return, we thank you in advance.