Central Higher Secondary School for the Deaf

Dans cette école de Katmandu, Pooja (S) a eu l’autorisation du directeur (E) pour nous faire visiter cette première école du Népal le jour de l’armistice, ici le 8 mai n’est pas un jour férié !
Créée en 1967, ou bien en 2024 au calendrier népalais, l’école a débuté avec une philosophie oraliste, avec seulement 4 élèves en lien avec l’hôpital qui est situé juste à côté. Petit à petit, cet établissement public a augmenté ses élèves. Et aujourd’hui, il compte 350 à 400 élèves !
Entre temps, en 1995, suite à l’embauche d’un professeur sourd (Ramesh), l’école a changé de philosophie, elle a opté pour une éducation trilingue (népalais, langue des signes népalaise et anglais). Aujourd’hui, il y a 6 professeurs sourds.
Il existe 15 niveaux répartis en deux cursus :
– cours pré-primaire (de 1 à 3)
– cours primaire (de 1 à 12)
Ici, au Népal, l’école est obligatoire. Les entendants commencent à l’âge de 3 ans et chez les sourds, c’est plus tard vers l’âge de 5 ans. Nous avons vu des élèves qui arrivent bien plus tard, vers 8-9 ans. Ces derniers sont dans des classes avec des plus petits. Ici, il ne regardent pas l’âge, seulement les compétences d’apprentissage.
L’école au Népal commence le dimanche et se termine le vendredi (6 jours). Le samedi est un jour de repos et les horaires sont variables, généralement c’est 10h à 16h avec une pause déjeuner de 13h à 14h, soit 5 heures de cours par jour.
Dans une des classes, nous avons vu 40 élèves ! Et nous pouvons dire qu’ils sont très disciplinés. Les garçons et filles sont ensemble mais ils sont séparés par un rang de couloir.
En fin de visite, Ramesh nous signale qu’il existe 24 écoles de sourds réparties un peu partout dans le pays, et que certaines ne vont pas jusqu’au niveau 12. Par la suite, les élèves viennent à Katmandu pour terminer leurs cursus.
L’école est publique, donc gratuite mais le transport, l’hébergement et la nourriture restent à la charge des parents. L’établissement possède 4 bus pour emmener les élèves vers l’un des 6 hébergements, deux internats (filles et garçons) et 4 hôtels parrainés.
Avant de quitter l’école, Pooja nous propose de filmer l’hymne népalais avec sa fille qui est dans cet établissement, voir la vidéo par ailleurs.
En fin du compte, nous avons remis les deux livres à Ramesh (« Le petit garçon et la lune » et « Viggo »).

Site web de l’école :
http://centraldeafschool.edu.np/school†