Potosi

A 700 km de Copacabana, nous avons voyagé de jour jusqu’à La Paz, pour ensuite circuler de nuit vers Potosi. Avec peu de choix sur le mode de transport, nous sommes arrivés à 4h du matin dans cette ville de mines d’argent. N’ayant pas trouvé d’hôtel pour nous accueillir au chaud, nous avons dormi dehors sur la Place du 10 Novembre par -2°C avec nos duvets (un clin d’œil à Cap Outdoor de Nantes). Après une journée d’organisation pour trouver le bon hôtel, nous avons dîné avec Julio, un sourd bolivien qui nous accueille pour 3 jours.
Chaque dimanche, les sourds se réunissent pour un match de foot, on a pu échanger avec eux.
L’intérêt de la ville est de voir les mines d’argent (encore en activité), mais on ne les a pas visitées car c’est fortement déconseillé au moins de 16 ans. Fort heureusement qu’il y a le musée de la « Casa Nacional de Moneda », Julio a été notre guide. Il nous a expliqué l’histoire de la colonisation espagnole pour ramener l’argent en Europe. Un moment de tristesse et de révolte pour la Bolivie au XVIe siècle.
On le remercie de sa gentillesse pour nous avoir emmené jusqu’au terminal de bus, afin de rejoindre la famille CONDORI à Sucre.